Métier Tapissier, un peu d'histoire

                                                             METIER : TAPISSIER
                                                                        Saint Patron : SAINT FRANCOIS D’ASSISE
Les Origines :
Jusqu’au XIIIè siècle, le terme de TAPISSIER, dérivé de « TAPIZ » (mot d’origine byzantine), sert à désigner indifféremment ceux qui créent, qui fabriquent des tapisseries ou des tapis, qui exécutent des ensembles décoratifs, qui utilisent tous les textiles et cuirs, contribuant au confort et à la décoration des intérieurs.
De tous temps, les hommes ont marqué leur époque, que ce soit dans l’ameublement ou dans la décoration qui l’accompagne
Elle est longue l’histoire de ces tentures qui, connues des Chinois bien avant le VIIIè siècle, sont au Moyen-Age ces œuvres où se conjuguent le travail du Miniaturiste créant des modèles, et du Lissier charger des les fabriquer.
Au retour des croisades, les chevaliers font entrer la tapisserie dans les châteaux, élément de décor et de fête. A cette époque déjà, les tapisseries habillent  certaines meubles tels que lits et dressoirs. Elles « forment » des portes et des cloisons.
Au XIIIè siècle, des ateliers de haute et de basse lisses sont installés en France.
Au début du siècle, un statut régit les activités des Tapissiers Sarrazinois ( ceux qui tissaient des tapis inspirés de l’Orient).
Puis vinrent les Tapissiers Courtepointiers vendant des meubles et tapisseries, et exécutant des meubles garnis (lits, sièges, tentes et équipement de guerre). Ils sont les ancêtres directs des Tapissiers Décorateurs.
Vers le milieu du XVIè siècle, les Tapissiers commencent à garnir les sièges de bourre puis de crin.
Louis XIII, par ses édits , organise et codifie les différentes branches de ce métier.
Sous Louis XIV , ils ajoutent à leurs attributions celles de façonner et d’orner les rideaux, les lambrequins, etc…
Au XVIIIè siècle, faisant partie de la maison des grands seigneurs, comme dans d’autres métiers d’art, ils ont droit au port de l’épée.
Pendant le règne de Louis XVI, le travail et les techniques évoluent pour atteindre sous l’Empire, au plus haut degré, qualité et finesse.
La corporation des Tapissiers Parisiens était placée sous le vocale de Saint-François (fête le 4 octobre). Sa bannière portait l’effigie de Saint Luis couronné d’or  sur champ d’azur.

St François d'Assises
En 1780, des reliques de Saint François d’Assise, lui furent remises par le Clergé au cours d’une grande cérémonie.
()tapisseries Sarrazinoises veut dire, selon nous, travail fait à la mode des Sarrasins. Comme les premiers tissus brodés étaient venus de l'Orient, on donna par extension le nom d'œuvre de Sarrazins à tout ce qui avait un cachet oriental - distinguées des tapisseries de haute et basse-lisse. Les premières sont désignées sous le nom de broderies, les autres sont appelées fil d'Arras, façon d'Arras, de Brabant, de Tournay.(voir Tapisserie Aubusson)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site