Méthode Travail

Je vous présente les différentes étapes de la réfection d'une assise " travail à l'ancienne" :

 Au préalable, le siège sera dégarni totalement - c'est à dire, tissu, clous ou agrafes seront prélevés pour ne laisser apparaître que le "fût" : le squelette du siège

1/ Sanglage : pose de sangle de chanvre dans le sens transversal et vertical intercroisésSanglage

 

2/ Pose de ressorts 

appareils-du-28-07-2011-167.jpg

 

 

 

3/ Guindage des ressorts

 appareils-du-28-07-2011-169-1.jpg

 

 

4/ Pose de la toile forte, sur laquelle sera fixé le crin à l'aide de lacets

appareils-du-28-07-2011-170.jpg

5/ Mise en crin : étape importe, du bon dosage du crin dépendra le confort de l'assise

appareils-du-28-07-2011-173.jpg

 

6/ Pose de la toile d'embourrure qui maintiendra le crin grâce au piquage de points

serge-pinson-008-1.jpg        appareils-du-12-10-2011-186.jpg  

 

   7/ Ensuite, pose de lacets en vu de recevoir une dernière couche de crin végétal, puis pose d'une toile blanche : étape de la "mise en blanc"

appareils-du-12-10-2011-142.jpgappareils-du-12-10-2011-143.jpg

 

PS / les photos ne sont pas toutes faites à partir du même siège.

 

Comme vous le voyez, le travail du tapissier est composé de beaucoup d'étapes pour la réfection d'un siège. Le résultat du travail dit "à l'ancienne" est durable, le siège restera confortable plusieurs dizaines d'années. Certes il existe une méthode plus contemporaine, en utilisant la mousse polyéther, aussi coûteuse pour le client, puisque produit dérivé du pétrole, beaucoup plus rapide et simple d'utilisation pour le tapissier, mais avec le temps, la mousse se dilete, et le siège s'effondre, durée de vie moyenne environ 10 ans. Je suis fervente de la méthode ancienne sur un siège ancien, l'utilisation de la mousse reste adaptée sur un siège contemporain.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site